Propreté de la commune

Un sujet qui fait beaucoup causer : la propreté urbaine. Les agents interviennent une fois par semaine pour le ramassage des poubelles communales, une fois par mois sur le ramassage des papiers et autres bouteilles plastiques sur les bords de route et la balayeuse que nous avons achetée en mutualisation avec les autres Communes, passe régulièrement dans toutes les rues de Médis. Cependant, la commune fait face à une montée des dépôts sauvages un peu partout. Je demande à chacun d’être responsable et de faire remonter en mairie, ou à vos délégués de quartiers, tout dépôt remarqué.

Je tiens à rappeler, qu’il est de bon sens de sortir sa poubelle uniquement la veille des ramassages pour éviter l’éparpillement avec le vent et pour ceux qui l’ignorent toujours, une cafetière n’est pas considérée comme matière recyclable ! il est donc inutile de la déposer au pied des bornes à verre…

Je voudrais également vous parler  de l’épineux  problème des mauvaises herbes !

Depuis janvier 2017, les collectivités non plus le droit d’utiliser de désherbant à base de glyphosate (qui est le principe actif de la quasi-totalité des herbicides du marché). Nous avons donc opté, comme de nombreuses communes pour du vinaigre blanc et du sel pour l’entretien des trottoirs. Or depuis peu, nous avons eu un contrôle de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la forêt) qui interdit formellement l’usage du vinaigre (celui-ci n’est pas homologué en tant que désherbant et peut s’infiltrer dans la nappe phréatique ! Tout contrevenant s’expose à une peine de 6 mois d’emprisonnement ou à une amende pouvant aller jusqu’à 30 000 €)

Une débroussailleuse équipée  d’une tête city-Cut va tourner dans la commune, mais il ne faut pas vous attendre à un miracle car l'achat d’une machine à vapeur d'eau chaude serait trop coûteux  pour la collectivité.

 Reste le désherbage manuel, et c'est là ou l’expression « balayer devant sa porte » prend tout son sens. Bien qu’appartenant au domaine public les trottoirs sont normalement à la charge des habitants.

-Balayage des feuilles et détritus.

-Désherbage.

-Nettoyage de la neige et du verglas.

-Prévention des accidents avec la mise en place de sel ou de sable.

Il y aura bien sûr un entretien continu de la commune par les agents,  mais l’action ne sera pas identique à l’utilisation d’un herbicide qui laissait place nette pendant trois à quatre mois.

Chaque Médisais doit être responsable de l’embellissement de la commune et cela passe par des changements de mentalités  et de comportements.

On ne peut plus attendre tout de la mairie. Tout comme les communes voisines, j’incite  chacun à nettoyer devant sa propriété. Il existe des moyens naturels, tels que le purin d’ortie, la binette et les gants ou bien l’eau  bouillante de la  cuisson des pommes de terre.

Je conclurai en remerciant les agents les services techniques pour l’ensemble de leur travail.